Contre-indications et risques


Contre-indications de
L’ÉPILATION DÉFINITIVE AU LASER

_

Les contre-indications vous seront expliquées par le Docteur Guedj pendant la consultation de devis pour vérifier que vous pouvez être épilé(e) au laser.

Il est nécessaire que vous ne vous soyez pas exposé au soleil dans les semaines qui précèdent l’épilation.

Vous ne devez pas non plus avoir fait de séance de cabine UV ou utilisé d’autobronzant dans les 3 dernières semaines.

Vous ne devez pas avoir été dans un sauna, ou un hammam, ou utilisé une crème dépilatoire dans les 72 heures qui précèdent votre séance.

Vous ne devez pas être en train de prendre d’antibiotique contre l’acné tel que la doxycycline ou le Roaccutane (qui doit avoir été arrêté depuis au moins 6 mois).

Vous ne devez pas non plus être en train de prendre d’antibiotique contre une infection urinaire, ou de vitamine A ou de traitement pour la pousse des cheveux (Minoxidil) ou d’anticoagulants ou de traitement androgénique ou de compléments alimentaire à base de bétacarotène (Nobiol) ou excès de jus de carotte, de potiron ou de potimaron.

Vous ne devez pas présenter d’antécédent de cancer de la peau ou de lésion suspecte.

Vous ne devez pas être épileptique ou enceinte.

Vous ne devez pas présenter de tatouage à proximité de la zone à épiler.

Vous ne devez pas présenter de maladie généralisée (tel qu’un lupus).

Vous ne devez pas présenter d’antécédent de cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques.

Vous ne devez pas avoir d’antécédent de chimiothérapie ou être en cours de chimiothérapie.


Les risques de
L’ÉPILATION AU LASER

_

Généralement, les suites d’une séance se résument à des rougeurs, parfois un œdème périfolliculaire pendant 24 heures.

Les complications sont rares et les principaux effets secondaires sont dus à une absorption de l’énergie au niveau de la peau entraînant des brûlures superficielles.

Ces lésions sont transitoires, régressant en moyenne dans la grande majorité des cas en 5 jours pour les petites croûtes, 28 jours pour les hyperpigmentations et jusqu’à 120 jours pour les hypopigmentations.

L’autre complication décrite est l’hyperpilosité paradoxale. Il s’agit de l’apparition de poils dans des zones où ils n’existaient pas, après un traitement comprenant un minimum de 3 séances de laser épilatoire.

La fréquence de cette complication est faible (de 0,9 à 4% selon les études), et surviennent en moyenne 7 mois après le traitement.